Utiliser les Huiles Essentielles

un réflexe santé & bien-être

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

danger

6. Les risques

Attention, l’utilisation des HE n’est pas dénuée de dangers. Les HE contiennent naturellement des substances qui présentent une certaine toxicité. Il faut bien connaître les risques, et respecter la posologie (dose et mode d’application).

Code couleur

Nous proposons un code très simple à base de 4 couleurs, pour identifier d’un coup d’œil la dangerosité.

Symbole Signification
Disque vert dangerosité faible
Hexagone orange dangerosité Moyenne
Carré rouge dangerosité FORTE
Triangle noir dangerosité EXTRÊME

Vous pouvez obtenir ici plus de détails sur le code couleur.

Allergies

Le premier risque, qu’on a tendance à oublier, et qui concerne TOUTES les HE, est le risque allergique. Il convient de s’assurer que la personne qui va être mise en présence d’une HE n’y est pas allergique. Pour cela il suffit de faire un test.

Par ailleurs, certaines HE sont allergisantes, c’est-à-dire qu’un usage répété ou trop important de ces HE peut rendre la personne traitée allergique au produit.

Principaux types de toxicité

Neurotoxicité

= atteinte du système nerveux

Certaines molécules (cétones, lactones) peuvent léser les neurones, en particulier en dégradant la gaine de myéline. Il éviter de les appliquer au niveau de la tête ou des zones nerveuses comme la colonne vertébrale.

Les molécules neurotoxiques peuvent aussi perturber le développement du fœtus, voire provoquer l’avortement.

Plus de détails ici

Hépatotoxicité

= atteinte du foie

Les molécules toxiques pour le foie (phénols, aldéhydes) ne doivent pas être employées sur de longues périodes. L’usage par voie orale, en particulier, doit être rigoureux.

Plus de détails ici

Néphrotoxicité

= atteinte des reins

Les monoterpènes sont des molécules toxiques pour les reins. Les HE qui en contiennent doivent en particulier ne pas être ingérées.

Plus de détails ici

Dermocausticité

= atteinte de la peau

Certaines HE (celles avec de forts taux de phénols, aldéhydes ou phénol méthyl-éthers) peuvent irriter la peau, voire peuvent carrément détruire les cellules cutanées. Elles doivent être diluées (HV, miel…) pour protéger la peau ou les muqueuses, et tout particulièrement lors d’une prise orale.

Les HE qui contiennent des terpènes peuvent aussi irriter ; il faut les diluer à 50/50 dans une HV pour un usage régulier.

Plus de détails ici

Photosensibilité

= hypersensibilité au rayons du soleil

Les coumarines sont des éléments chimiques qui peuvent provoquer une superréaction de la peau au soleil : de très forts coups de soleil suite à une courte exposition, ou des tâches brunes, en particulier sur les zones du corps où l’HE a été appliquée.

Plus de détails ici

Hormono-mimétisme

= ressemblance aux hormones naturelles

Certaines molécules des HE (en particulier les sesquiterpénols) ressemblent beaucoup aux hormones humaines. Elles vont donc avoir un effet similaire, ce qui constitue un risque. En plus des femmes enceintes et des enfants, leur usage est contre-indiqué pour les personnes atteintes d’un cancer hormonodépendant.

Plus de détails ici

Cancérogénèse

Tératogénicité

danger.txt · Dernière modification: 2017/01/15 11:25 (modification externe)